Le Forum de la Race Irish Cob, Gypsy Cob, Tinker
 
PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Pour les nouveauxPour les nouveaux  

Partagez | 
 

 Plantes utiles aux chevaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Roseline
Super actif
Super actif


Féminin
Nombre de messages : 3333
Age : 51
Localisation : 74
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: Plantes utiles aux chevaux   Mer 27 Mar 2013, 08:46

valentine a écrit:
mkmk
merci pour cette mine au tresor que tu met à notre disposition

sqd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oskarnika
Actif
Actif


Masculin
Nombre de messages : 260
Age : 73
Localisation : Stasbourg
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Plantes utiles aux chevaux   Mer 27 Mar 2013, 11:29

Un grand merci pour vos sympathiques appréciations !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://equuscaballusherbula.forumactif.org/
Roseline
Super actif
Super actif


Féminin
Nombre de messages : 3333
Age : 51
Localisation : 74
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: Plantes utiles aux chevaux   Jeu 28 Mar 2013, 13:14


J'ai entendu dire que les graines de papaye étaient vermifuges.....

Est ce que l'on pourrait pas en donner à nos poilus pour alléger les traitements chimiques...?

Merci de ta réponse... erre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
talulla
Très actif
Très actif


Féminin
Nombre de messages : 1881
Age : 30
Localisation : Maurepas
Date d'inscription : 14/05/2009

MessageSujet: Re: Plantes utiles aux chevaux   Jeu 28 Mar 2013, 15:57

ça m'intérese beaucoup tout ça, mais je n'ai pas encore eu le temps de le lire en détail.

Je pensais me copier ça sur word et m'en faire un petit truc pour moi.

Comment as-tu eu toutes ces connaissances ? Il y a des formations particulières ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etudesvetoliege.blogspot.com/
oskarnika
Actif
Actif


Masculin
Nombre de messages : 260
Age : 73
Localisation : Stasbourg
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Plantes utiles aux chevaux   Dim 14 Avr 2013, 09:11


Ah ! je suis bien désolé de répondre si tard, j'avais complétement "enfumé" cette page et je vous prie de m'en excuser.


Roseline a écrit:

J'ai entendu dire que les graines de papaye étaient vermifuges.....

Est ce que l'on pourrait pas en donner à nos poilus pour alléger les traitements chimiques...?

Merci de ta réponse... erre

La graine de Papaye est employée traditionnellement au Brésil et en Afrique pour lutter contre les ascaris et les oxyures chez l'Homme; si on veut transposer cette action chez le cheval, il est fort peu probable que l'effet soit satisfaisant sur le spectre vermineux en sa totalité car le milieu digestif et la population vermineuse sont différents.

Voila ce que je puis te dire là-dessus, Roseline.


talulla a écrit:
ça m'intérese beaucoup tout ça, mais je n'ai pas encore eu le temps de le lire en détail.

Je pensais me copier ça sur word et m'en faire un petit truc pour moi.

Comment as-tu eu toutes ces connaissances ? Il y a des formations particulières ?

Merci pour ton appréciation, Talulla !

En réponse à ta question : je n'ai pas suivi de formation particulière car à l'époque de mes études de pharmacie, au tout début des années 60, l'herboristerie traditionnelle était reléguée au rang de "remèdes de bonnes femmes"; on étudiait uniquement les plantes aux vertus dites "cardinales" décrites dans le Codex.

Mon humble expérience est donc liée uniquement à un travail personnel étalé sur une cinquantaine d'années et consacré en grande partie à la phytothérapie adaptée aux multiples besoins thérapeutiques du cheval.

Je ne sais pas s'il existe une chaire ou une école particulière adaptées à de telles études en France.

Voila, Talulla.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://equuscaballusherbula.forumactif.org/
oskarnika
Actif
Actif


Masculin
Nombre de messages : 260
Age : 73
Localisation : Stasbourg
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Plantes utiles aux chevaux   Dim 14 Avr 2013, 09:13







PRIMEVÈRE OFFICINALE. Primula Veris. Primulaceae.




Cliché : Rakuten Deutschland

La Primevère Officinale est la première fleur s'épanouissant au printemps, son nom latin "Primula Veris" l'évoque en signifiant "première (fleur) de printemps"; en Alsace, elle est nommée "Himmelschlessele" ("clé du ciel") en relation avec l'éveil de la nature et le renouveau terrestre.

En Allemagne, elle porte le nom de "Schlüsselblume" (fleur à la clé) en mémoire d'une très ancienne légende racontant que Saint-Pierre, après un long sommeil hivernal, laissa tomber les clés du Paradis sur la Terre, celles-ci se transformèrent en Primevère.

Au XII ème siècle, Hildegarde de Bingen la préconise pour "chasser les humeurs mélancoliques chez les esprits tourmentés" en leur apportant l'ardeur du soleil printanier évoquée par la couleur jaune d'or de sa fleur.

Jusqu'au XVIIIe siècle, la Primevère était utilisée dans certains troubles nerveux, dans le bégaiement et pour "déboucher les conduits de la vessie et du poumon".

Son utilisation primordiale demeure, aujourd’hui, par son action bénéfique sur les "toux grasses" et les bronches "encombrées".

PARTIES UTILISÉES :

Fleurs et racines, séchées et pulvérisées.

PROPRIÉTÉS GÉNÉRALES :

Antitussif, mucolytique, expectorant, sédatif nerveux léger.

INDICATIONS USUELLES :

Toux grasse productives.

Une toux persistante doit faire l'objet d'une consultation vétérinaire.

DOSE USUELLE :

Vingt grammes de fleurs et/ou racines séchées pulvérisées dans la ration, par jour.

DURÉE DE LA CURE :

Cette plante doit être administrée durant 15 jours, si l'état du cheval ne s’améliore pas après ce délai, il est recommandé de le soumettre à un examen vétérinaire.

MODE D'ACTION :

L'efficience de la Primevère sur les affections respiratoires dues à une abondance de mucosités bronchiques s'explique par l'action conjuguée de ses nombreux composants :

Les Saponosides opèrent la fluidification des mucosités surabondantes et les Enzymes aident à leur expulsion en les dégradant.

Les dérivés salicyliques et l'acide Rosmarinique lèvent l'inflammation produisant les glaires et les flavonoïdes aident à la restauration du revêtement muqueux.


COMPOSANTS ET PRINCIPES ACTIFS :

► Fleurs :

• Saponosides : acide Primulique A générant la Primulagénine A.
• Enzymes : Primevérase.
• Flavonoïdes : Rutine.
• Dérivés salicyliques, Salicylates.
• Acide Rosmarinique.
• Caroténoïdes, Kaempférol.

► Parties racinaires :

• Saponosides triterpéniques de type Oléanane : Saponosides dérivant de l'Anagalligénine (Primacrosaponine), de la Privérogénine B (Privérosaponine B).
• Flavonnoides : Quercétol, hétérosides de Flavonols.

► Autres constituants propres à toute la plante :

• Glucides non hydrolysables : Heptoses, Octuloses, Nonuloses.
• Hétérosides Éthanoliques.
• Tanins.


©
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://equuscaballusherbula.forumactif.org/
oskarnika
Actif
Actif


Masculin
Nombre de messages : 260
Age : 73
Localisation : Stasbourg
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Plantes utiles aux chevaux   Lun 13 Mai 2013, 08:32









LES PLANTAINS

*


PLANTAIN MOYEN. Plantago Media. Plantaginaceae.





*


PLANTAIN LANCÉOLÉ. Plantago Lanceolata. Plantaginaceae.





*


GRAND PLANTAIN. Plantago Major. Plantaginaceae.





*
Ces diverses variétés de Plantain sont utilisées depuis fort longtemps dans la médecine populaire, les similarités de leurs indications et de leurs composants font qu'elles peuvent être indifféremment utilisées pour des résultats identiques.

*

Le Plantain est commun dans toute l’Europe et son usage, très ancien, en phytothérapie humaine et vétérinaire est encore très répandu.

Au premier siècle avant notre ère, le naturaliste Aulus Cornelius Celsius l'utilise comme émollient et cicatrisant de la peau, il le consigne dans ses écrits : "De Remediae".

Pline l'Ancien le rappelle et en assure la radicalité dans son ouvrage "De naturalis Historiae" au premier siècle de notre ère.

Au XI ème siècle, Hildegarde von Bingen conseillait le Plantain pour ses vertus expectorantes et cicatrisantes.

Durant le Xll ème siècle, au sein de l’École de Médecine de Salerne, la femme médecin Trottula di Salerno traite les hémorragies de parturition avec le Plantain, elle en décrit les bienfaits dans son ouvrage sur "Les maladies des femmes, avant, pendant et après l'accouchement" : "Gynaeciorum liber curandarum aegritudinum in ante et post partum"; cette respectable praticienne est une des fondatrices de l'obstétrique de son temps.

Dans son célèbre ouvrage du XVII ème siècle "Le parfaict Mareschal", le médecin hippiatre Jacques de Solleysel, responsable de la santé de la cavalerie des rois Louis XIII et Louis XIV préconisait le Plantain macéré dans le miel pour traiter les contusions de la couronne et de la sole des chevaux.

Plus proche de nous, au XIX ème siècle, l'Abbé Sebastian Kneipp, dans son entreprise de réhabilitation de la "médecine par les simples", conseillait le Plantain dans les soins des blessures cutanées après une longue expérience d'aumonier-soignant durant la guerre de 1870; sa méthode de cures phytothérapiques est encore très connue et éprouvée aujourd'hui.

Cette longue introduction historique pour démontrer l’intérêt thérapeutique accordé au Plantain au fil des siècles par les érudits et praticiens de toutes les époques.


PROPRIÉTÉS GÉNÉRALES :

► Usage interne :

Antitussif dans les toux productives par ses actions mucolytique et expectorantes.

► Usage externe :

Antiinflammatoire, antiseptique, vulnéraire, cicatrisant, hémostatique, antiprurigineux.

INDICATIONS USUELLES :

► Usage interne :

Toux grasses productives, catarrhe bronchique.

• Ces indications sont censées être appliquées dans des cas d'écoulements non infectieux et en phase débutante, il est important de faire examiner le cheval si ces signes persistent .

► Usage externe :

Piqures d'insectes, démangeaisons, plaies des parties basses des membres et de la couronne (très utile en extérieur quand on n'a rien sous la main).

DOSE USUELLE :

► Usage interne :

20 à 30 grammes par jour de feuilles séchées et pulvérisées.

► Usage externe :

Sur piqures d'insectes et démangeaisons, frotter les feuilles fraiches sur les lésions afin d'effectuer un "grattage thérapeutique" calmant de la zone prurigineuse.

Sur plaies diverses et contusions, appliquer le suc frais après l'avoir extrait des feuilles en les froissant entre les doigts.

Il existe également une méthode ancienne consistant à insaliver les feuilles broyées avant d'en appliquer le "jus", ce procédé a l'avantage d'augmenter les fonctions antiprurigineuses et antiinflammatoires de la plante.

MODE D'ACTION :

Les trois plantains contiennent une grande quantité de Mucilages, qui leur confèrent des propriétés émollientes, expectorantes et antitussives; du Tanin, qui les rend astringents, hémostatiques et cicatrisants ; de la Pectine et des Glycosides chromogéniques, de l'Aucubine et du Catalpol, à l'action anti-inflammatoire et antiseptique.

Le Grand plantain contient aussi un alcaloïde, la Noscapine, aux propriétés antispasmodiques et antitussives.

COMPOSANTS ESSENTIELS :

► Hétérosides Iridoïdiques :

• Aucuboside, Catalpol, Aspéruloside, Globularine, Ester Méthylique de l'Acide Désacétylaspérulosidique.

► Phényléthanoïdes :

• Actéoside, Cistanosides, Lavandulifolioside, Plantamajoside, Isoactéoside.

► Mucilages :

• Pectine, Glucosides chromogéniques, Polysaccharides Hydrolysables en Acide Galacturonique, Galactose, Arabinose, Acide Glucuronique, Glucose, Rhamnose, Mannose.

► Flavonoïdes :

• Dérivés de l'Apigénine et de la Lutéoline.

► Acides Phénoliquess :

• Acides P-Hydroxybenzoïque, Protocatéchique, Gentisique, Chlorogénique, Néochlorogénique.

► Alcaloïde :

• Noscapine en quantité infinitésimale.

► Autres Constituants :

• Tanins, Coumarine, Saponosides.




© 2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://equuscaballusherbula.forumactif.org/
talulla
Très actif
Très actif


Féminin
Nombre de messages : 1881
Age : 30
Localisation : Maurepas
Date d'inscription : 14/05/2009

MessageSujet: Re: Plantes utiles aux chevaux   Lun 13 Mai 2013, 09:21

mkmk

Un de plus à rajouter à mon petit livret ^^
Mais je n'ai pas encore eu le temps de lire en détail ... pour cette été peut-être je dois avoir un trou entre le 15 et 16 juillet ^^

Est-ce que tu sais si certaines de ces plantes peuvent être utilisées sans risque pour d'autres animaux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etudesvetoliege.blogspot.com/
oskarnika
Actif
Actif


Masculin
Nombre de messages : 260
Age : 73
Localisation : Stasbourg
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Plantes utiles aux chevaux   Lun 13 Mai 2013, 09:49

talulla a écrit:
mkmk

Un de plus à rajouter à mon petit livret ^^
Mais je n'ai pas encore eu le temps de lire en détail ... pour cette été peut-être je dois avoir un trou entre le 15 et 16 juillet ^^

Est-ce que tu sais si certaines de ces plantes peuvent être utilisées sans risque pour d'autres animaux ?
La majorité de ces plantes peuvent être utilisées sans problème pour les humains comme chez les animaux, l'important est d'adapter les doses à chaque espèce concernée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://equuscaballusherbula.forumactif.org/
Roseline
Super actif
Super actif


Féminin
Nombre de messages : 3333
Age : 51
Localisation : 74
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: Plantes utiles aux chevaux   Lun 13 Mai 2013, 10:40


Super,
justement j'ai trouvé un coin avec toute une "plantation" de plantain...
Crois tu que je peut en proposer frais pour les bronches a une de mes jujus...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oskarnika
Actif
Actif


Masculin
Nombre de messages : 260
Age : 73
Localisation : Stasbourg
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Plantes utiles aux chevaux   Lun 13 Mai 2013, 10:47

Roseline a écrit:

Super,
justement j'ai trouvé un coin avec toute une "plantation" de plantain...
Crois tu que je peut en proposer frais pour les bronches a une de mes jujus...?
Merci, Roseline !

Tu peux en donner à ta jument sans problème mais quels sont les symptômes respiratoires présentés ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://equuscaballusherbula.forumactif.org/
Roseline
Super actif
Super actif


Féminin
Nombre de messages : 3333
Age : 51
Localisation : 74
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: Plantes utiles aux chevaux   Lun 13 Mai 2013, 10:50


Elle a un emphysème malgrès son jeune age(6ans) que je traite avec succès en homéo et phyto.

J'adore tes post Oskarnika sqd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oskarnika
Actif
Actif


Masculin
Nombre de messages : 260
Age : 73
Localisation : Stasbourg
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Plantes utiles aux chevaux   Lun 13 Mai 2013, 11:15

Roseline a écrit:

Elle a un emphysème malgrès son jeune age(6ans) que je traite avec succès en homéo et phyto.

J'adore tes post Oskarnika sqd
Un emphysème pulmonaire dûment diagnostiqué étant une altération irréversible des alvéoles pulmonaires, le plantain peut au moins aider par son action adoucissante de l'arbre respiratoire.

Si le traitement actuel fonctionne et qu'il comprend déja des émollients, le Plantain n'apportera rien de plus, dans le cas contraire son ajout peut apporter une option supplémentaire intéressante dans son cas.

Un grand merci à toi de l’intérêt que tu accordes à ces fiches !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://equuscaballusherbula.forumactif.org/
Roseline
Super actif
Super actif


Féminin
Nombre de messages : 3333
Age : 51
Localisation : 74
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: Plantes utiles aux chevaux   Lun 13 Mai 2013, 11:47


Merci beaucoup.... drffe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annep
Ici depuis toujours
Ici depuis toujours


Féminin
Nombre de messages : 11798
Age : 32
Localisation : 76 Quincampoix
Date d'inscription : 04/02/2011

MessageSujet: Re: Plantes utiles aux chevaux   Mar 14 Mai 2013, 08:12

Merci!! biz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peanut
Actif
Actif


Nombre de messages : 193
Date d'inscription : 14/03/2012

MessageSujet: Re: Plantes utiles aux chevaux   Mar 21 Mai 2013, 12:19

Tu fais un travail incroyable, Oskarnika...

je n'ai jamais rien dit, mais j'aperçois tes posts sur différents forums, et ton dévouement me laisse sans voix...

merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oskarnika
Actif
Actif


Masculin
Nombre de messages : 260
Age : 73
Localisation : Stasbourg
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Plantes utiles aux chevaux   Mar 21 Mai 2013, 20:40

Peanut a écrit:
Tu fais un travail incroyable, Oskarnika...

je n'ai jamais rien dit, mais j'aperçois tes posts sur différents forums, et ton dévouement me laisse sans voix...

merci

Un grand merci à toi, Peanut !

Ta sympathique appréciation m'enchante et m'encourage dans ce travail pas toujours facile mais passionnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://equuscaballusherbula.forumactif.org/
Annep
Ici depuis toujours
Ici depuis toujours


Féminin
Nombre de messages : 11798
Age : 32
Localisation : 76 Quincampoix
Date d'inscription : 04/02/2011

MessageSujet: Re: Plantes utiles aux chevaux   Jeu 23 Mai 2013, 19:24

sqd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oskarnika
Actif
Actif


Masculin
Nombre de messages : 260
Age : 73
Localisation : Stasbourg
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Plantes utiles aux chevaux   Sam 19 Juil 2014, 13:42





ANIS VERT. Pimpinella Anisum. Umbelliferae.



L'origine géographique de l'Anis vert s'étend de la Mésopotamie à l'Arabie jusque dans la vallée du Nil, il s'est répandu au fil du temps dans tout le bassin méditerranéen dont les iles de Crête, Chypre, Malte et le sud européen.

L'histoire intéressante de cette plante mérite bien un développement détaillé :

Depuis la haute Antiquité, l'Anis vert était connu des Égyptiens et des Grecs pour l’aromatisation des vins et de la cuisine.

Dans l’Égypte ancienne, la graine d'Anis était employée, mêlée à d'autres épices, dans les rites de momification des entrailles qui étaient séparées du corps et mises à part dans des vases canopes.

Cette graine fut vite appréciée pour ses propriétés digestives, mais aussi aphrodisiaques (cette dernière vertu est assez controversée...), les Crétois parfumaient à l'Anis des vins très chargés en alcool.

Comme en Grèce, l'Anis aromatise aussi les vins de la Rome antique et les pâtisseries, aidant ainsi à éviter les indigestions dues aux plantureux repas pris en position allongée (voila un style de vie bien enviable, on était loin du fast-food...!)

Au premier siècle de notre ère en Grèce, le médecin Dioscoride (40-90) accordait, dans son œuvre "De materia medica" une nette préférence à l’Anis venant de Crète et d’Égypte pour leurs qualités médicinales et la pureté de son essence.

L'Anis est mentionné avec la menthe et le cumin dans l’Évangile selon Saint Matthieu concernant la loi Mosaïque relative aux dîmes versées par les Pharisiens à l'empereur Tibère.

En l'an 52 de notre ère, en Gaule vaincue à Alésia, le général romain Flavinius se voit offrir par César une colline située en contre-haut de la rivière Ozerain pour y fonder la cité Gallo-Romaine de Flavianiacum devenue Flavigny sur Ozerain.

Les armées romaines ayant rapporté de leur province orientale de Syrie de nombreuses épices, ils acclimatèrent l'Anis Vert dans cette partie de la bourgogne aux coteaux ensoleillés.

Des moines Bénédictins, lors de la fondation de l'Abbaye St Pierre de Flavigny sur Ozerain en 719, fondèrent une fabrique de pastilles en utilisant l'Anis rapporté au début de notre Ère par le voyageur romain Flavius.

Les "Anis de Flavigny" sont des petites pastilles élaborées à partir d'une graine d'Anis vert enrobée de sirop de sucre aromatisé; elles sont encore fabriquées sur leur lieu d'origine et appréciées pour leurs vertus digestives.

Au IX ème siècle, Charlemagne (747-814) ordonna, dans l'acte législatif "Capitulare de Villis vel curtis imperialibus", rédigé par le moine Alcuin d'York que l'Anis vert soit cultivé à des fins médicinales parmi 75 plantes indispensables à la composition des "Herbulari" des monastères.

Hildegarde de Bingen (1098-1179) Abbesse Bénédictine, médecin et botaniste, préconisait, en son abbaye de Bingen-Rüdesheim, l'Anis Vert dans les états nauséeux et les coliques spasmodiques.

En l'an de grâce 1263, la Corporation des "Anysetiers" était enregistrée au Châtelet sur le Grand Livre des Métiers par Etienne Boileau, Prévost de Paris. Ses membres étaient à la fois des médecins et des apothicaires qui mettaient leur connaissance approfondie des propriétés de l'Anis au service de la médecine de l'époque.

En 1319, le roi Edward II établit une charte des guildes regroupant les 109 corporations de la Cité de Londres sous le nom de "Vénérables Compagnies"; la guilde des épiciers (au sens de grossistes en épices) devait s’exonérer de taxes exorbitantes sur le poivre et l'Anis afin d'aider à la reconstruction du London Bridge après un gigantesque incendie; le commerce de l'Anis Vert était encore, en 1453, sous la surveillance étroite de la Compagnie des Épiciers de Londres.

L'essence d'Anis entre dans la préparation de l’Élixir Parégorique (teinture d'opium benzoïnée) qui était utilisé pour calmer les spasmes coliques en régulant la formation de gaz intestinaux (carminatif).

PARTIE UTILISÉE :

Semence pulvérisée (réduite en poudre grossière).

PROPRIÉTÉS GÉNÉRALES :

Carminatif (régule la formation des gaz intestinaux), calmant des toux sèches quinteuses, Diurétique, Galactogène (favorise la sécrétion lactée).

INDICATION MAJEURE CHEZ LE CHEVAL :

Pour les chevaux, qui peuvent se révéler être de véritables "usines à gaz", son utilisation s'affirme très précieuse en régulant la formation des gaz intestinaux dans les cas de météorisation pouvant entrainer des coliques à répétition dues à la présence massive de gaz dans le cæcum et le colon.

Très utile également dans les cas de toux sèches survenant par quintes à répétition.

Il est évident que ces pathologies doivent considérées par un praticien si elles deviennent récurrentes ou durables.

DOSE USUELLE :

20 à 30 grammes par jour de poudre de semences dans la ration jusqu'à cessation des symptômes.

PRINCIPES ACTIFS :

Polysaccharide, Flavonoïdes, Glucoside de l'Acide Para-Hydroxybenzoïque, Pinène, Limonène, Linalol.

Huile Essentielle : Anéthol (80 à 90p.cent), Methyl-Chavicol (0,5p.cent), Estragole, Alpha-Terpinéol, Aldéhyde Anisique, p-Methoxy-Acétophénone, Gamma-Himachalène.



Dernière édition par oskarnika le Mar 26 Aoû 2014, 09:58, édité 1 fois (Raison : edit img)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://equuscaballusherbula.forumactif.org/
Annep
Ici depuis toujours
Ici depuis toujours


Féminin
Nombre de messages : 11798
Age : 32
Localisation : 76 Quincampoix
Date d'inscription : 04/02/2011

MessageSujet: Re: Plantes utiles aux chevaux   Sam 19 Juil 2014, 16:38

Merci!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valentine
Très actif
Très actif


Féminin
Nombre de messages : 1401
Age : 49
Localisation : Ramillies belgique
Date d'inscription : 07/04/2011

MessageSujet: Re: Plantes utiles aux chevaux   Dim 20 Juil 2014, 06:09

merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oskarnika
Actif
Actif


Masculin
Nombre de messages : 260
Age : 73
Localisation : Stasbourg
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Plantes utiles aux chevaux   Mar 26 Aoû 2014, 08:25

Blutweiderisch  





SALICAIRE COMMUNE. Lythrum Salicaria. Lythraceae.



©Meine Naturfoto


La Salicaire est aussi appelée "Herbe aux coliques", ce nom évocateur la désigne comme une plante particulièrement utilisée, en médecine populaire, contre les diarrhées.

Les diarrhées du cheval pouvant revêtir différentes étiologies : anxiété et stress après un changement d'écurie, changement d'alimentation, mise à l'herbage au printemps, stress du transport, verminose, abreuvement abondant et trop froid après un effort, etc..., elles peuvent également être douloureuses ou pas.

Il est donc important de les considérer avec beaucoup d'attention; si les symptômes persistent ou deviennent récurrents, il est prudent de faire appel à un praticien afin d'adapter un traitement judicieux.

PARTIE UTILISÉE :

Sommités fleuries séchées et pulvérisées.

PROPRIÉTÉS :

Astringente et anti-diarrhéique par effet antisécrétoire.
Antiinflammatoire et antiseptique intestinal.
Antispasmodique : régule le péristaltisme intestinal sans pour autant le stopper.

PROPRIÉTÉS CONJUGUÉES DANS L'INDICATION :

► Action anti-diarrhéique :

Elle est due principalement à la présence importante de tanins galliques dont l’œnothéine B et de tanins ellagiques dont Vescalagine et Castalagine.

De par leur hydrosolubilté, ces composés tanniques s'assimilent  immédiatement au tractus digestif pour un effet rapide, donc une prompte efficacité.

► Actions détoxifiantes et antiinflammatoires :

Les Anthocyanes et Anthocyanosides sont antioxydant, ils permettent de detoxifier le tube digestif (intestin grele et colon) en procédant à une levée du stress oxydatif hépatique.
Les hétérosides flavoniques procurent un effet antiinflammatoire en favorisant la circulation mésentérique, et par là-même l'évacuation de l’œdème inflammatoire veineux, en renforçant les fonctions valvulaire de l'arborescence veineuse.
Les Triterpènes contenus dans les fleurs sont également antiinflammatoires et antioxydants : acide Oléanolique, acide Ursolique.

► L'action sédative et antispasmodique :

Les Flavonoïdes et glucosides de Flavones : Orientine, Vitexine, confèrent à la plante des propriétés sédatives, un effet antispasmodique et tranquillisant.


DOSES USUELLES :

30 à 40 grammes de fleurs séchées et pulvérisées par jour.


COMPOSANTS ESSENTIELS DANS L'INDICATION :

► Tanins galliques dont l’œnothéine B (Ellagitanin macrocyclique).

► Glucosides d’Ellagitanins :

Vescalagine, Castalagine, Pedunculagine, Salicarinine.
Anthocyanosides, Anthocyanidols.

► Glucosides de flavones :

Orientine, Isoorientine, Vitexine, Isovitexine, Polyphénols.

► Triterpènes :

Acide Oléanolique, acide Ursolique.

► Silice.


©2014

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://equuscaballusherbula.forumactif.org/
Sandrine33
Ancien
Ancien


Féminin
Nombre de messages : 7336
Localisation : Gironde, Sadirac
Date d'inscription : 25/06/2010

MessageSujet: Re: Plantes utiles aux chevaux   Mar 26 Aoû 2014, 09:12

je ne m'en lasserai jamais. Tu devrais écrire un livre car tes fiches sont riches d'enseignements. Je me rends compte que beaucoup de ces plantes m'entoure au quotidien mais que j'ignore leurs propriétés. Même celles qu'on dit "sauvages" peuvent nous aider.
C'est un travail fantastique!
Merci encore Oskarnika.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iseult
Très actif
Très actif


Nombre de messages : 633
Localisation : Lorraine / Vosges
Date d'inscription : 09/01/2013

MessageSujet: Re: Plantes utiles aux chevaux   Mar 26 Aoû 2014, 20:30

Super je vais avoir de la lecture !
Merci ! :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valentine
Très actif
Très actif


Féminin
Nombre de messages : 1401
Age : 49
Localisation : Ramillies belgique
Date d'inscription : 07/04/2011

MessageSujet: Re: Plantes utiles aux chevaux   Mer 27 Aoû 2014, 12:29

Merci e tous tes précieux renseignements mkmk biz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Plantes utiles aux chevaux   Aujourd'hui à 12:23

Revenir en haut Aller en bas
 
Plantes utiles aux chevaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» LES PLANTES UTILES.
» Plantes utiles aux chevaux.
» Plantes utiles aux chevaux
» plantes = utiles pour nos yeux ou pour nos bettas ?
» cheval : plantes toxiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gypsy Cob :: Conseils :: Soin & santé-
Sauter vers: